Le blog ELVI Immobilier

Toutes les infos sur l'immobilier en général

Sortie de crise pour l’immobilier de luxe

Classé dans : Non classé — 16 septembre 2015 @ 11 h 27 min

 

Les transactions dans l’immobilier haut de gamme sont reparties à la hausse durant l’été.

Les transactions dans l’immobilier haut de gamme sont reparties à la hausse durant l’été. Barnes
Les transactions dans l’immobilier haut de gamme sont reparties à la hausse durant l’été.

L’été a scellé le redémarrage du marché immobilier de luxe en France. Grâce notamment à la baisse de l’euro, qui a dopé le pouvoir d’achat des acquéreurs étrangers, et à la baisse des prix qui a atteint les 20 % sur certains types de biens, le nombre de ventes de logements haut de gamme a fortement augmenté cet été : « Après un 1er semestre très dynamique, le marché des appartements et des hôtels particuliers dans les beaux quartiers de Paris et Neuilly-sur-Seine a connu une accélération considérable de ses transactions pendant l’été », constate le réseau Daniel Féau. De janvier à août, les agences immobilière de luxe ont ainsi réalisé un « niveau record » de ventes de 864 millions d’euros, soit un bond de 61 % comparé aux 8 premiers mois de 2014.

En conséquence, le stock de logements à vendre a reculé. Ce « dynamisme exceptionnel » des ventes est allé de pair avec « une baisse très sensible du nombre d’appartements disponibles à la vente. « Dans la capitale, les stocks de biens qui avaient tendance à grossir depuis 4 ans, ont diminué, sur tous les types de biens, notamment les biens de luxe », confirme Thierry Delesalle, notaire à Paris. Ainsi, entre avril et juin, 110 appartements d’un prix supérieur à 2 millions d’euros ont été vendus.

De son côté, le groupe familial Emile Garcin a connu une hausse de ses ventes de 10 % en juillet à Paris, tandis que le mois d’août était calme. « Mais dans le sud de la France, les deux mois, juillet et août, ont très bien marché : nos ventes ont bondi de 30 % », précise Nathalie Garcin. Le groupe a vendu 15 propriétés d’un prix allant de 800.000 euros à 6 millions d’euros, situés à Aix-Marseille, Saint Tropez, dans le Luberon et les Alpilles. La baisse des taux d’emprunt, tombés à leur plus bas historique, a soutenu le marché, qui bénéficie aussi d’un « net retour de confiance » envers l’investissement dans la pierre, selon ces professionnels.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

JJB,BJJ,Kimono jjb,gi jiu j... |
L'offshore et la fisca... |
Le blog du salon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Idabox
| Un républicain libéral en c...
| The Teamwork Project